Les tempéraments d’Hippocrate

Les tempéraments d’Hippocrate

Hippocrate avait identifié quatre tempéraments liés à quatre fluides corporels, ou humeurs : la bile (tempérament biliaire), la lymphe (tempérament lymphatique), le sang (tempérament sanguin) et l’atrabile, sorte d’hormone (tempérament nerveux). Ces fluides circulent dans les corps de chacun de nous, mais le milieu humoral est rarement équilibré.

La forme du corps, et plus particulièrement celle du visage, est le reflet des forces de vie en présence qui modèlent celui-ci, par dilatation ou rétractation en fonction du milieu dans lequel un individu évoluera et s’adaptera.

Une évolution naturelle s’observe de la naissance jusqu’à la mort. Chaque tempérament correspondrait à une période de vie. L’enfance, dans l’expansion, est lymphatique. L’adolescent est sanguin, il recherche le lien et l’appartenance au groupe. L’adulte est bilieux, il construit et se préserve. Le vieux est nerveux, il se replie dans l’introspection, la réflexion et la sagesse.

Un individu peut rester dans l’énergie d’une des quatre périodes… mais peut aussi évoluer.

Le tempérament lymphatique a besoin d’amour et de protection,

Le tempérament sanguin, tonique et rond a besoin de mouvement, de monde et de motivation,

Le tempérament bilieux, longiligne a besoin d’objectif, est actif et passionné ainsi que compétitif,

Le tempérament nerveux est intellectuel et a besoin de solitude pour penser.

 

Etudier la morphopsychologie en s’appuyant sur les enseignements de Louis Corman permet de distinguer différents types :

-Le dilaté atone correspond au tempérament lymphatique d’Hippocrate.

– Le dilaté tonique correspond au tempérament sanguin d’Hippocrate.

– Le rétracté latéral correspond au tempérament bilieux d’Hippocrate.

-Le rétracté de front correspond au tempérament nerveux d’Hippocrate.

Les conséquences :

Au niveau de la santé, le lymphatique peut présenter des problèmes digestifs ou lymphatiques. Son émotion prédominante peut être la mélancolie.

Le sanguin, des problèmes cardiovasculaires. Son émotion prédominante peut être l’anxiété.

Le bilieux des problèmes hépatiques. Son émotion prédominante peut être la colère.

Le nerveux, des problèmes hormonaux. Son émotion prédominante peut être la peur.

Il est possible de rééquilibrer chaque tempérament.

 

Le tempérament lymphatique (froid et humide).

 La personne lymphatique essaie souvent de recréer la sécurité et le confort de l’enfance. Elle s’adapte à toutes les situations, est parfois très « Centaury » en Fleurs de Bach, c’est-à-dire ne dit pas non et fait passer les besoins des autres avant les siens. Elle préfère avoir quelques amis fidèles plutôt que des relations superficielles. Elle est raisonnable et sage, sa maison est bien rangée.

Elle se réfugie parfois dans son monde intérieur, dans ses rêves, car elle est fataliste et n’essaie pas de changer sa situation même si elle lui pose problème. Elle a besoin de temps.

Cette personne peut basculer dans la dépression si ses besoins ne sont pas satisfaits, si elle se trouve en insécurité. Elle pourra aussi tomber dans les addictions.

Cette personne peut avoir des problèmes de rétention d’eau ou de mauvaise circulation veineuse.

Il peut y avoir des surcharges colloïdales (mucosités) et des problèmes digestifs (d’assimilation et d’élimination).

Comme les échanges sont difficiles, le milieu peut s’acidifier.

 

Conseils :

Alimentation

Le lymphatique a besoin d’une alimentation stimulante, échauffante, asséchante et épicée.

La viande peut lui être utile (mais pas les charcuteries salées vu ses problèmes de rétention d’eau). Les laitages ne sont pas très digestes, sauf s’ils sont fermentés (yaourt et kéfir).

Les crudités seront utiles autant que les aliments cuits. Il a besoin d’aliments riches en potassium (bananes, blettes, brocolis, châtaignes), en minéraux (huitres, poissons). Les légumes verts lui sont profitables, ainsi que le fromage de chèvre ou de brebis. Toutes les plantes aromatiques sont excellentes, le tamari, shoyu et gomasio lui sont favorables.

Hygiène de vie :

Il a besoin d’exercice doux et prolongé : marche dans la nature, pilate, Tai Chi, yoga. La chaleur sèche lui est profitable (sauna, soleil).

Phytothérapie :

Plantes d’élimination en tisane : bouleau, reine-des-prés, cassis (feuilles), vigne rouge.

Gemmothérapie :

Châtaigner, bouleau (verruqueux), noisetier, cassis.

Hydrolat : basilic tropical, pin sylvestre et cyprès (pour faciliter le retour veineux).

 Fleurs de Bach : on se tournera éventuellement vers Larch, Centaury, Water Violet, Rock Rose, Mimulus, Mustard.

 

Le tempérament sanguin(chaud et humide)

 

La personne sanguine a l’énergie de l’adolescence. Elle est curieuse et explore les sources de plaisir (table, boisson, sexualité).

Elle ne s’inquiète pas du lendemain, a la main sur le cœur. Elle ne pense pas trop aux conséquences pour sa santé, car elle vit pleinement l’instant présent.

Elle s’épanouit en créant du lien et en jouissant de la vie. Elle cherche des centres d’intérêt enthousiasmants. C’est un rassembleur qui n’aime pas le conflit, qui cherche à relier les uns et les autres, mais si cela devient trop compliqué, il abandonne et se tourne vers d’autres personnes. Il est sincère dans ses sentiments mais parfois ceux-ci ne durent que le temps de la rencontre.

Il s’adapte de façon plus sélective que le lymphatique et est moins influençable que lui. Son enthousiasme et son exaltation lui permettent d’avoir une belle motivation et son optimisme est à tout épreuve.

Le sanguin aime les sensations fortes, tel un adolescent, il s’amuse parfois de jouets coûteux et aime paraître plus jeune que son âge.

Il peut avoir des problèmes d’addiction car il masque ses problèmes sous un jour jovial.

Il dit ce qu’il pense et peut s’emporter, ses mots dépassent parfois sa pensée.

 

S’il sort de son milieu d’élection, s’il se trouve confronté à l’enfermement, la monotonie ou aux contraintes fortes, il peut devenir dépressif, désagréable, acerbe. Sa partie sombre émerge alors.

 

Physiquement, il est assez fort, solide, avec des chairs toniques. Les hommes peuvent être poilus et les femmes avoir une belle chevelure. Souvent, l’étage médian domine dans le visage.

 

Il peut prendre du poids s’il est sédentaire. Ses surcharges seront plutôt colloïdales et il peut souffrir de problème cardio-vasculaires.

 

Conseils :

Alimentation : Exclure ce qui le réchauffe : viande rouge, charcuterie, alcool, café, thé, lait, fromage, beurre, ainsi que les épices dont il doit faire un usage modéré.

Choisir plutôt ce qui le refroidit : légumes verts, crudités, fruits, protéines végétales (tofu, céréales légumineuses). Choisir des huiles de bonne qualité et préférer la cuisson au wok (à peine cuit).

Phytothérapie :

Olivier, aubépine, marronnier d’Inde, Ginkgo biloba.

Pour la sphère digestive, on pensera au pissenlit et à l’artichaut, à la bardane.

 

Gémmothérapie :

L’aubépine et le cornouiller sanguin aideront à réguler la sphère cardiaque. L’aulne glutineux peut aider pour la stase sanguine.

En huile essentielle, on penser à des HE refroidissantes comme le petit grain bigaradier, la camomille noble.

L’hydrolat de fleur d’oranger et de camomille peut aussi bien aider.

Fleurs de Bach : on pensera à Vervain, Impatiens, Cherry Plum.

 

Le tempérament bilieux (chaud et sec)

Au niveau physique, le bilieux est ferme, musclé. Le visage est rétracté mais équilibré sur les trois étages, la bouche est pincée.

Le bilieux est souvent sportif, il aime la compétition, les challenges. Il aime avoir le contrôle de tous les aspects de sa vie et éprouve des difficultés à lâcher prise.

Il s’adapte difficilement, préférant que l’environnement s’adapte à ses besoins. Il se sent investi d’une mission et aime les projets, qu’il prend à bras le corps. Au fond de lui, il y a un fond d’angoisse non identifiée qu’il préfère ne pas regarder en face. Il a souvent une bonne confiance en lui qui lui permet de surmonter ses peurs.

Intelligent, persévérant, vif d’esprit, charismatique et magnétique, il se montre bon orateur, il entraîne et motive les autres, c’est un leader.

 

Il est persévérant et infatigable, les idées ne lui manquent pas. Organisé, il sait s’entourer. C’est un travailleur acharné, il peut travailler nuit et jour sur une mission. On peut compter sur lui. Planificateur, il maîtrise l’agenda. Il est excellent pour organiser et prévoir les voyages et reste efficace même dans les moments difficiles. Il a le sens de la justice, du respect des règles, de la parole donnée.

Il peut être méprisant ou condescendant vis-à-vis des personnes qui ne respectent pas ses valeurs.

Il réussit en général très bien professionnellement, peut être chef d’entreprise, avocat ou enseignant, syndicaliste ou politicien. C’est un bon mentor, un formateur admiré.

Au niveau amical, on peut compter sur lui. Il sera en général trop investi pour voir grandir ses enfants, et son conjoint risque de se fatiguer et de le quitter.

Il manque de spontanéité. Toujours impeccable, le bilieux prend soin de son apparence. Rien ne doit dépasser et il n’y a pas de place pour l’originalité. Sa maison et son lieu de travail sont rangés, son jardin est impeccable. La nature est sous contrôle, la terrasse parfaitement rangée. Il peut être difficile à vivre lorsqu’il exagère dans ce type d’exigence.

 

Tout doit être parfait et prêt à l’avance. L’énergie du bilieux correspond à l’âge adulte.

Il peut être colérique, mais il est plutôt agacé, impatient. Il maîtrise ses émotions et n’explose pas comme le sanguin. Lorsque le bilieux est en difficulté relationnelle, il finit par accepter de consulter un thérapeute ou sombre dans l’autoritarisme. Les grands dictateurs et tyrans sont bilieux.

 

Physiquement, il est plutôt musclé, élancé et souple. Son visage est carré et taillé à la serpe. La bouche est fine, le regard franc, la peau mate.

Il est d’une bonne force vitale et en bonne santé. Le foie et la vésicule peuvent se surcharger, par l’alimentation mais surtout par les émotions refoulées.

Les déchets seront acides, avec calculs rénaux et biliaires. Les problème de vue peuvent se développer.

 

Conseils :

Alimentation : le bilieux présentant une faiblesse hépatique, cherchera à ne pas surcharger son foie.

Il évitera les fritures, l’excès de graisses saturées, viandes et œufs en trop grandes quantités. Il s’orientera vers les crudités qui rafraichissent : légumes, agrumes, endives crues, pissenlit, myrtilles, yaourt de brebis ou de chèvre, kéfir.

Pour les épices, il faut éviter celles qui réchauffent trop, comme le piment ou le poivre et chercher celles qui facilitent sa fonction hépatique : romarin, moutarde, ail, oignon.

Phytothérapie :

Pour aider son foie, le bilieux prendra du chardon-marie, du chrysanthellum, de l’artichaut, du desmodium. En cas de cristaux, de l’aubier de tilleul. Pour améliorer son fonctionnement hormonal, la passiflore, la sauge et la valériane peuvent être utiles.

Gémmothérapie : les bourgeons de romarin, de génévrier et d’olivier sont indiqués pour aider le foie.

Hydrolats et HE : la menthe poivrée, la verveine citronnée et le romarin à verbénone peuvent aider le foie surchargé (en usage externe, mélangé à une huile végétale, ou en hydrolat).

Fleurs de Bach : on trouvera souvent des états émotionnels liés à Oak, Impatiens, Rock Water, Vervain, Vine, Chesnut Bud.

Le tempérament nerveux

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le tempérament nerveux est assez calme en apparence. Il s’agit d’un individu souvent rétracté, longiligne, à l’étage cérébral développé.

On trouve souvent ce tempérament en fin de vie, car il est lié aux personnes qui ont le souci de s’économiser, mais aussi de profiter de leur sagesse plutôt que de leur force vitale.

Indépendant et solitaire, il peut aussi se montrer pessimiste. Ses relations sociales ne sont pas simples, car il attend que les autres viennent à lui et peut se montrer exigeant à leur égard.

Il peut manquer de confiance en lui, être timide. Il déteste la médiocrité, le laisser-aller, le débordement émotionnel. Il ne recherche pas le plaisir pour le plaisir, comme le sanguin, mais le transcende dans l’art, le sublime, le beau. Il peut être très exalté spirituellement.

Il éprouve parfois des problèmes avec les choix, et peut être infidèle en menant une double vie. Comme il est très secret, cela ne lui pose pas problème.

Il choisit des vêtements classiques et intemporels, sans ostentation. Son intérieur est parfois mal rangé car les livres et revues s’entassent partout. Il aime conserver des objets hétéroclites mais est assez méthodique dans son organisation.

Il est souvent coupé des signaux de son corps, tant physiques qu’émotionnels. Il n’y a accès que par une explication scientifique (cérébrale, intellectuelle). Il a souvent peur de mal faire et se prépare à tout. Il est très sensible, voire trop, et répugne à s’exposer dans ses tourments intérieurs. En restant sur un plan intellectuel, il se protège des émotions trop douloureuses.

Physiquement, on retrouvera un individu longiligne, souvent maigre, hyperlaxe, au visage rétracté et sec en forme de triangle. Le système nerveux est fortement sollicité et ne peut se mettre au repos. Il peut souffrir d’acidose, de sclérose, de dépôts de cristaux au niveau articulaire. Lorsque l’individu nerveux est un enfant ou un adolescent, il paraît souvent vieux avant l’âge.

Son énergie vitale est basse et il s’économise. Sa grande cérébralité lui permet de surmonter les baisses de vitalité physique. Il se montre endurant malgré le fait que ses surrénales sont souvent épuisées. Il est victime d’un stress chronique.

Conseils :

Alimentation : ce tempérament a besoin de beaucoup de glucides, qu’il digère bien car il a un métabolisme rapide. Il prendra des féculents (patates douces, légumes riches en amidon), fruits, céréales sans gluten (pour ne pas endommager sa digestion, qu’il a difficile). Comme son système digestif est souvent perturbé par le stress, il préférera des petits repas fréquents. Il a besoin de bons lipides : huile de noix, colza, lin, poissons gras.

La cuisson à la vapeur douce et les épices chaudes et sèches l’aident.

 

Hygiène de vie : le nerveux a besoin d’air pur, de promenades dans la nature, de qi gong ou taï qi, de hammam pour se réchauffer et s’humidifier, de bains chauds, d’une bouillotte sur les reins.

Pour contrer sa tendance à n’être que mental et cérébral, développer une activité artistique manuelle peut l’aider à s’équilibrer.

Phytothérapie : les plantes adaptogènes l’aideront à surmonter son stress chronique (aswhagandha, éleuthérocoque, qui stimulera son appétit, la rhodiola).

Pour éviter l’acidification articulaire, il pourra prendre de l’harpagophytum, de l’aubier de tilleul ou de la sève de bouleau.

Gémmothérapie : le bourgeon d’airelle aidera la sphère endocrinienne, le framboisier pour la femme et le séquoia pour l’homme. Le figuier régulera le système nerveux. Le bouleau verruqueux aidera à détoxifier.

HE et hydrolats : les hydrolats d’origan et cannelle, clous de girofle correspondent bien à ce tempérament. La marjolaine aide à surmonter les passages trop stressant, de même que la camomille noble.

Fleurs de Bach : on trouve souvent des états émotionnels correspondant à Water violet, Larch, Beech, Scléranthus, Willow, Olive, Roch Water ou Gentian.

Sources

Patrice Ras, « Morphopsychologie : le visage, miroir de la personnalité »,

Patrice Ras, « Petit cahier d’exercices de morpho-psychologie »

Dominick Leaud-Zachoval, « Quatre clés pour la santé : lymphatique, sanguin, bilieux, nerveux, qui suis-je vraiment ? »

Natacha Gunsburger “Mon coach nature”

Louis Corman « Nouveau manuel de morpho-psychologie »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *