L’iridologie contemporaine

Iridologie

L’iridologie est une technique utilisée en naturopathie : elle étudie l’état de santé d’un individu par l’observation de ses iris, c’est-à-dire la partie antérieure et colorée des yeux.
Cette observation permet d’établir un panorama du potentiel vital, de ses forces, des réserves nerveuses et minérales et par extrapolation des dispositions morbides du patient. Cette technique est utilisée comme bilan et permet de déterminer le terrain.

L’iris est relié au système nerveux et de ce fait, les changements importants au sein de l’organisme vont créer, avec le temps, des traces dans l’iris, donner des signes interprétables. C’est donc une zone réflexe innervée et connectée aux organes de notre corps. L’iris indique aussi ce que nous avons reçu de nos ancêtres (constitution héritée), en renseignant sur les faiblesses éventuelles de nos organes, ainsi que sur la façon dont notre corps s’est adapté à cette constitution : le terrain.

L’iridologie se rapproche de la démarche scientifique, car elle permet de dégager des données observables, mesurables et comparables à partir des pigments et fibres de l’iris. Elle tient aussi de l’art, car les qualités particulières de l’iridologue permettront d’interpréter ces signes et de fournir à son client des conseils particulièrement adaptés et personnalisés à sa situation.

C’est une forme de bilan non-invasive fascinante qui permet d’identifier les forces et faiblesses génétiques et d’y remédier par une hygiène de vie adaptée. Chaque œil est unique, et permet de considérer la personne qui s’adresse à nous dans sa particularité. Les signes que l’on peut dégager permettront de guider la personne dans ses choix physiologiques mais aussi dans la gestion de ses émotions.

L’iridologue peut reconnaître et interpréter les différentes couleurs observables dans l’iris, la densité de la trame et les défauts localisés qu’elle laisse apparaître (lacune, ogives, vacuoles et cryptes).

Il étudie ensuite les signes plus spécifiques (radii solaris, anneaux de spasme, cercles d’élimination, trophis d’acide urique…) ainsi que les constitutions (ensemble de signes pouvant être reliés à des constitutions types).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *